AUTO MOTO : Essai scooter électrique Super Soco CU-X

AUTO MOTO : Essai scooter électrique Super Soco CU-X

Rapide et branché, le scooter électrique Super Soco CU-X, nous a fait « kiffer » comme des adolescents et apparaît comme l’un des meilleurs cyclomoteurs du moment. Il a même été adoubé par Ducati !

La Super Soco TC MAX nous avait agréablement surpris par son excellent rapport prix/prestations pour une moto sans émissions. C’est donc avec grand intérêt que nous nous sommes penchés sur le scooter électrique de la marque chinoise distribuée par le groupe australien vmoto. Ce dernier vient même d’établir un partenariat exclusif avec Ducati pour pouvoir exploiter la licence de la marque. Un rapprochement célébré en grande pompe à Bologne le vendredi 3 mai 2019 et matérialisé par le lancement d’un Super Soco CU-X en édition limité (110 exemplaires) décoré aux couleurs de la marque italienne. Pas certains que les Tifosis de la première heure apprécient ! En revanche, les ados seront comblés par ce scooter sans permis (équivalent 50 cm3) et sans bruit. Doté d’un cadre en acier ultra léger avec un bras oscillant en aluminium, le Super Soco CU-X exploite un moteur Bosch intégré dans la roue arrière dont la puissance maxi peut atteindre 2,8 kW. La batterie d’une capacité de 1,8 kWh (30V X 60 Ah) se loge sous la selle et pèse 10 kg soit l’équivalent d’un pack de bouteille d’eau. Sa forme compacte et sa poignée de maintien facilitent son transport. Si le coffre est encombré par la batterie en roulant, il permet de ranger un casque jet à l’arrêt une fois la batterie retirée. Un rangement bien pratique est prévu pour transporter le câble de branchement avec son chargeur. Malgré sa petite taille, le CU-X offre assez d’espace aux jambes et deux places avec une solide poignée de maintien en aluminium. Une boîte à gants ouverte permet de loger une petite bouteille d’eau et intègre une prise USB. L’instrumentation numérique s’accompagne de commandes au guidon bien disposées et peut être complété par une application sur smartphone en optant pour le kit Bluetooth optionnel (190 €). Il est même possible d’ajouter une caméra à l’avant pour filmer ses exploits à tout moment (250 €). L’équipement de série est assez impressionnant puisqu’il comprend des optiques à led, des warnings, une alarme, une clef main libre ou encore un régulateur de vitesse.

Un Super Soco CU-X ultra vif
Une fois lancé, le Super Soco CU-X n’émet pas le moindre sifflement et se faufile comme une anguille. Avec seulement 70 kg sur la balance, ce poids plume atteint 45 km/h plus vite qu’un 50 cm3 thermique. Une petite manipulation de 30 s à l’arrêt permet de débrider le véhicule pour atteindre 70 km/h mais cela reste, bien évidemment, interdit sur la voie publique et réservé à un usage privé. On ne vous a donc rien dit bande de petits polissons ! Grâce à ses deux freins à disque couplés, le CU-X offre des ralentissements très sécurisants sur le sec. Sur chaussée détrempée, il faudra toutefois se méfier des frêles pneus chinois et éviter l’utilisation du levier de frein avant qui peut se bloquer plus vite que le frein arrière associé au répartiteur. Côté suspensions, la fourche travaille bien mais les deux mini amortisseurs arrière talonnent vite sur les gros ralentisseurs. Durant notre essai dans Paris, nous avons parcouru 51 km en roulant quasiment toujours à fond sur le mode 3. Suffisant pour un cyclomoteur mais il faudra patienter entre 6 et 7 h pour effectuer « le plein » faute de chargeur rapide. Dépourvu d’entretien (hormis le remplacement des pneus et des plaquettes de frein), ce scooter électrique peut compter sur une garantie 2 ans avec une batterie dont le fonctionnement optimal est garanti durant 600 cycles de charge soit environ 40 000 km. Après cette période, il est possible de faire reconditionner la batterie ou de la remplacer totalement moyennant 1090 €.

Verdict : Le Super Soco CU-X offre un rapport prix/prestations canon sur le marché des scooters électriques sans permis et rivalise sérieusement avec les références thermiques moins rapides, plus bruyants et polluants. Si le temps de charge reste assez lent, la batterie amovible permet faire le plein n’importe où… même en salle de permanence.

Retour en haut